Flash info : Consulter les dernières nouvelles.

Informations générales


CODE POSTAL 28300
CANTON DE CHARTRES 3
DEPARTEMENT D'EURE ET LOIR
REGION CENTRE VAL DE LOIRE
NOMBRE HABITANTS 1021
D'une superficie de 1809 ha, elle fait partie du Pays Chartrain, à l'extrémité nord ouest de la plus grande plaine de France, la Beauce, " le grenier de la France ", que décrit si bien ZOLA dans " la Terre " et jouxte les collines du Perche, porte de la Normandie.

HISTOIRE :

La commune de Saint Aubin des Bois, Sanctus Albinus sur un cartulaire de 1045, puis Boscus Sancti Albini en 1300 et enfin Sanctus Albinus de Nemoribus en 1626, doit son nom à sa situation privilégiée au pied d'une colline couronnée par une forêt de 680 ha offrant un formidable panorama sur la vallée de l'Eure et sur la cathédrale de Chartres mondialement connue.

CURIOSITES :

L'habitat est éclaté en six pôles différents : le bourg de Saint Aubin des Bois, Chazay, le Petit Chêne où se trouve la gare sur la ligne Paris Brest, Grognault, La Moricerie sur N 23 et Bellevue.
L'église apparaît comme la figure de proue du village. Lors des travaux de restauration en 1997, toutes les traces de l'évolution de la construction ont été retrouvées. Datant du XIIe siècle, elle est dédiée à Saint Aubin, cet évêque qui serait décédé le 1 mars 550 et à qui on attribuait entre autres le pouvoir de guérir la coqueluche et la méningite.
A l'intérieur on peut admirer un très beau baptistère en marbre et une plaque de cuivre relatant la fondation d'une rente. Le chœur fut déplacé au XV ème siècle avec agrandissement de la nef et création d'une abside semi hexagonale percée de trois fenêtres. La charpente, sous la voûte en berceau lambrissée, conserve la trace de l'ancien clocher octogonal qui, menaçant ruine, fut abattu et reconstruit, en 1875, accolé au portail plein cintre à décor renaissance. La nouvelle cloche prénommée Pauline Marie Angèle sera baptisée le 24 février 1895.

Une tradition récemment abandonnée, voulait qu'à l'issue de la messe dédiée au saint patron début mars soit mis aux enchères le " bâton de saint Aubin " en fait une statuette de bois. La famille qui en obtenait la garde pour un an devait offrir le pain bénit quant elle rendait celle-ci.


Une petite chapelle située près du hameau de Grognault, a une origine particulière : après la destruction du premier édifice qui menaçait ruine, il dut être rapidement reconstruit en 1849 par le démolisseur qui a vu aussitôt ses problèmes de santé disparaître. Elle est dédiée à Saint Ambroise qui est représenté sur un vitrail de l'église avec une ruche à ses pieds car on dit de cet évêque, qui parlait avec douceur, que " sa parole était comme du miel ".

Le territoire de la commune est traversé par deux aqueducs, ce qui n'est pas banal. L'aqueduc gallo-romain dit " de la Cave " long de 29 km, invisible puisqu'ayant un parcours entièrement souterrain, approvisionnait la ville de Chartres, (Autricum) toute proche. Il serpente au gré des courbes de niveau sur 8,5 km sur le territoire communal. Et l'aqueduc dit " la rivière de Louis XIV " dont les plans ont été dessinés par Vauban, qui devit alimenter en eau les bassins du château de Versailles. Construit de 1685 à 1688, il ne sera jamais terminé mais son tracé est toujours imprimé dans le paysage.

La commune s'est dotée d'armoiries en 1984. L'écu blasonné est divisé en trois parties : dans la moitié gauche la crosse d'évêque représente le saint patron, dans le quart supérieur droit la gerbe de blé rappelle que nous sommes dans une région céréalière et dans le quart inférieur droit le chêne fait référence à la forêt proche.